Découverte, Labels

Les certifications en cosmétique bio: comment fonctionnent-elles?

organic cosmetics certifications

Nous vantons souvent les mérites des produits cosmétiques labellisés bio qui sont un gage de qualité. Nous évoquons aussi les exigences de notre label qui font de nous un des plus stricts d’Europe. Mais savez-vous vraiment ce que les certifications impliquent ? Quels sont les processus ? Quels sont les avantages ? Découvrez l’envers du décor et qui vous aidera à mieux comprendre le processus de certification d’un produit. 

Comment un produit peut-il être certifié? 

La certification permet aux marques de faire contrôler leurs produits dans le but de s’assurer qu’ils respectent des critères bien précis. En cosmétique bio, ces critères reposent majoritairement sur la composition et l’impact environnemental. Tous ces critères sont listés dans un document qui sert de référence, appelé cahier des charges.

Mais alors, quelles sont les démarches à suivre pour obtenir un label? 

Le processus obligatoire avant d’obtenir la certification Ecogarantie 

Dans notre cas, il y a plusieurs étapes à suivre avant de pouvoir être certifié : 

  • Tout d’abord, la marque (ou opérateur) doit faire contrôler son ou ses produits. Chez Ecogarantie, notre statut d’association ne nous permet pas de contrôler les produits que nous labellisons. Nous faisons appel à trois organismes certificateurs indépendants (Certisys, TUV Nord Integra et Quality Partner) pour effectuer ces audits, ce qui assure une certification 100% neutre. La marque doit prendre contact avec l’organisme afin de connaître les tarifs et de pouvoir fixer une date de contrôle. 
  • Le produit et l’usine de production sont ensuite contrôlés par des experts. S’ils respectent bien le cahier des charges, la marque se verra attribuer un certificat par l’auditeur. L’adhésion à notre association en vue d’obtenir notre label devient alors possible et un contrat reste à signer par les deux parties.
  • Enfin, la marque devient membre de l’association et utilisatrice de notre label. Nous lui envoyons le logo à apposer sur ses produits ainsi que son certificat d’adhésion.

 

Comment se déroule concrètement un contrôle? 

Le premier contrôle est obligatoire avant d’obtenir la certification. Les autres ont lieu une à deux fois par an (selon l’importance de l’entreprise) afin de renouveler le certificat. Il faut savoir que des audits inopinés peuvent également être réalisés afin de s’assurer que les produits sont bien en règle tout au long de l’année. 

Les différentes étapes du contrôle 

  • Évaluation documentaire des fichiers transmis par l’opérateur (à propos des produits, des fournisseurs etc) 
  • Visite du site de production (vérification de la fabrication, du stockage…) 
  • Contrôle flux et traçabilité 
  • Vérification balance in/out (pour éviter les fraudes au niveau des matières premières)
  • Compte rendu 

 

Les éléments contrôlés 

  • Les ingrédients (les matières premières doivent être bio et les fournisseurs engagés dans cette démarche) 
  • La composition des produits 
  • La correspondance entre la quantité de produits achetés et vendus 
  • Les lieux de production et de stockage 
  • Les processus de transformation 
  • Les étiquettes et les emballages

 

A la fin, l’auditeur rédige un rapport de contrôle et fait un compte rendu. Il fera part à l’entreprise des améliorations, des éléments à ajouter ou des manquements concernant ses produits. Ensuite, il présentera ce rapport à l’équipe de certification qui prendra la décision finale et qui réalisera les contrats. 

Il n’y a pas de délai fixé pour l’obtention du certificat, cela peut prendre entre une semaine à un mois à partir du moment où les critères sont bien respectés. Plus l’opérateur facilitera les démarches à l’organisme certificateur, plus il obtiendra son contrat rapidement. 

Quels sont les avantages des certifications?

La certification d’un label écologique est un gage de qualité indéniable qui va au-delà des produits sans aucun label. Le consommateur peut être sûr que le produit a été contrôlé et qu’il respecte des critères très précis.   

  • Le premier avantage, qui semble évident, est de promettre aux consommateurs de vrais produits écologiques. Selon les labels et les cahiers des charges, les ingrédients sont naturels et bien souvent issus de l’agriculture biologique. La majorité des substances chimiques pouvant nuire à la santé ou à l’environnement sont interdites. 
  • Le second avantage réside dans le fait que les labels écologiques dans le domaine de la cosmétique bio ont pour but de partager des valeurs avec leurs membres et les consommateurs. Il est donc intéressant d’un point de vue sociétal et environnemental de rejoindre un label qui vous tient à cœur pour lui donner une ampleur qui lui permettra d’accomplir davantage pour sa cause.

 

Les processus de certifications ne sont pas de tout repos et ils requièrent un engagement total. Vous avez pu constater qu’une certification et un label impliquent un processus de contrôle long et strict. Mais c’est grâce aux produits labellisés que vous pourrez éviter le greenwashing, ce contre quoi nous nous battons chez Ecogarantie!

 

Mathilde
Social Media & Public Relations Manager
Mathilde
Social Media & Public Relations Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin