Des produits cosmétiques avec un eco label et sans silicone

Il n'y a pas de silicone dans les produits cosmétiques avec un eco label.

Le silicone, c’est un ingrédient un peu controversé qu’on retrouve dans pas mal de produits conventionnels. Du maquillage au shampoing en passant par les crèmes, la liste est longue. Même s’il n’est pas prouvé qu’il a des effets négatifs sur notre santé, son impact environnemental est, quant à lui, énorme. De fait, le silicone peut prendre des décennies, voire des siècles pour se dégrader. En plus, on le recycle très rarement. C’est pourquoi, chez Ecogarantie, on interdit cet ingrédient dans nos produits cosmétiques avec un eco label.

C’est quoi, le silicone?

Tout d’abord, un petit cours de sciences est de mise. Le silicone, c’est une substance artificiellequ’on ne peut pas retrouver à l’état brutdans la nature. Même s’il est fabriqué à base de silice, un ingrédient naturel, sa production nécessite des transformations chimiques. Au final, le silicone est un polymère synthétique. Et devinez quoi, certains types de silicones appartiennent à la catégorie des microplastiques ! Oui, oui, ces petites particules de plastique qui polluent les océans.

Le silicone fait partie des nombreux ingrédients qui composent pas mal de produits cosmétiques conventionnels. Ils y sont présents pour toute une série de raisons. Par exemple, ils donnent une texture lisse aux produits tels que les shampoings ou les fonds de teint. Ils contribuent également à rendre vos cheveux brillants. Les scientifiques le considèrent inoffensif pour les humains et notre peau le tolère bien. C’est pourquoi on en retrouve un peu partout dans nos produits de tous les jours. Alors, pourquoi sont-ils exclus des produits cosmétiques Ecogarantie ?

Des produits cosmétiques avec un eco label sans silicone

Si vous avez lu notre article sur les microplastiques, vous savez déjà qu’ils sont polluants et qu’ils menacent la vie sous-marine. De nouveau, nous ne savons pas quels en sont les effets sur la santé humaine. Par contre, les scientifiques tendent à croire qu’ils sont néfastes pour les organismes non-humains. De plus, il s’agit de composants très stables. Par conséquent, ils se dégradent très lentement. Ils pourraient en fait prendre des décennies, voire des siècles pour disparaître. Alors, chez Ecogarantie, on les bannit !