Cosmétiques, Ingrédients

Crème solaire: votre guide pour faire le bon choix

crème solaire en forme de soleil sur un corps face à la mer

Depuis quand c’est si compliqué de choisir une bonne crème solaire? De nos jours, il faut slalomer entre les marques conventionnelles qui jouent avec notre manque d’information et les marques dites “naturelles” qui tentent de nous vendre du bio pas vraiment bio. Au final y a-t-il vraiment une bonne solution pour se protéger du soleil et de la publicité mensongère? La réponse est oui. A l’issue de cet article, Ecogarantie® vous propose un vrai guide qui on l’espère deviendra votre étendard pour éviter l’insolation dans les rayons.

 

C’est quoi une bonne crème solaire?

C’est une crème qui va idéalement vous protéger de la partie nocive des rayons du soleil, et limiter l’impact environnemental lorsque la crème entrera en contact avec l’eau. Et oui, le soleil est composé de 5 types de rayons: lumière visible, infrarouges, rayons X, gammas et ultraviolets.. Ces derniers sont les plus nocifs car ils sont très énergétiques et atteignent la peau, ce qui en fait la première cause des cancers de la peau et du vieillissement cutané.

Les rayons UV sont eux mêmes composés de 3 ultraviolets que l’on appelle UVA, UVB et UVC.. Cependant, ils n’atteignent pas tous notre peau et la Terre de la même façon: les rayons UVC sont les plus nocifs, mais fort heureusement bloqués par la couche d’ozone qui agit comme barrière protectrice. Les plus connus sont bien entendus les UVA et UVB. 95% des rayons qui franchissent notre peau sont des UVA, qui possèdent une longueur d’onde plus élevée mais une énergie plus faible que les UVB. A l’inverse, 5% des rayons qui pénètrent notre épiderme sont des UVB, qui possèdent une longueur d’onde moyenne, agissent seulement sur notre première couche de peau, mais sont responsables des coups de soleil car leur énergie est plus élevée.

 

Choisir le bon SPF

Le Sun Protection Factor (appelé SPF), est le niveau de protection apporté par une crème solaire: plus le SPF sera élevé, plus les UVB seront bloqués. Par exemple, une protection SPF 50 protège contre environ 95% des UVB, pendant une durée limitée bien sûr. C’est pour cela qu’il est recommandé d’appliquer régulièrement une protection, ou d’alterner avec des chapeaux, vêtements légers etc. Nous, on vous conseille de choisir votre SPF en fonction de votre type de peau et de votre temps d’exposition. Un SPF 30 si vous avez une peau déjà mate et que vous prévoyez une exposition modérée, ou un SPF 50 si vous avez une peau claire et que vous vous exposez ne serait-ce qu’un minimum.

Faites également attention aux mentions “écran total”, “protection totale”, car aucune crème solaire n’offre une couvrance et une protection vraiment totale. Ces mentions ont d’ailleurs été bannies des termes cosmétiques depuis 2006 par la Commission Européenne.

 

Les filtres UV: chimiques ou minéraux?

C’est l’ingrédient phare d’une protection solaire. Les filtres UV forment la barrière qui empêche les rayons du soleil de pénétrer notre épiderme et d’être trop nocifs. Il en existe deux types: chimiques (dits organiques) et minéraux (dits inorganiques). Cependant, ils posent problème car certains représentent une menace pour notre corps et pour l’environnement.

Chaque année, des dizaines de milliers de tonnes d’écran solaire se retrouvent donc dans nos océans, et menacent les coraux. Or, les coraux abritent 25% de la vie marine alors qu’ils couvrent seulement 1% de notre belle planète. Aussi, certains de ces filtres sont reconnus comme cancérigèneset perturbateurs endocriniens, il convient donc de bien prendre ses précautions avant d’acheter, car les marques regorgent d’appellations marketing pour vous faire penser que leurs crèmes solaires sont des produits sains.

 

  • Les filtres UV chimiques:Sur les 27 filtres UV existant, 25 sont d’origine pétrochimique. Polluants à produire, non biodégradables, interdits en bio, certains d’entre eux présentent même des risques clairs pour notre santé, comme le benzophénone par exemple. Dans l’application, les crèmes solaires qui contiennent des filtres UV chimiques vont pénétrer la peau et peuvent perturber notre fonctionnement hormonal. INCI Beauty répertorie ici la liste de ces filtres si vous souhaitez déjà mener votre enquête.

 

  • Les filtres UV minéraux:il en existe 2, le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Biodégradables, acceptés en bio, ils ne sont pas absorbés par la peau car ils forment une barrière qui va réfléchir une partie des rayons du soleil. Seul inconvénient, les crèmes solaires contenant ces filtres peuvent souvent laisser des traces blanches. Pour corriger cela, les industriels ont pensé à transformer ces filtres en nanoparticules. Ce qui veut dire moins de traces blanches, mais nouveau problème: les nanoparticules pourraient s’infiltrer dans notre système sanguin à cette échelle et causer des dommages.

 

On vous recommande tout de même d’éviter les sprays solaires avec filtres minéraux, car inhalé, le dioxyde de titane peut être cancérigène à haute dose.

 

Privilégier un emballage éco-responsable

Au-delà de l’impact de la crème solaire même au sein des océans, l’emballage dans lequel elle est conservée est tout important en termes d’éco-responsabilité. Et comme il est déconseillé de réutiliser une crème solaire de l’année passée car la qualité des filtres UV peut se dégrader, c’est une raison de plus pour en choisir une qui a un emballage réutilisable, recyclable et/ou consigné.

On vous conseille donc d’éviter les plastiques de toutes sortes, car même les plastiques recyclables ne le sont pas à l’infini. Il existe aujourd’hui beaucoup de marques qui utilisent l’aluminium, le carton solidifié et le verre consigné par exemple, recyclables à l’infini et qui conservent parfaitement la crème solaire.

En résumé, il faut passer au-dessus des têtes de rayons aguicheuses avec les mentions “formules plus respectueuses des océans” et vraiment se pencher sur la composition et l’emballage, qui au final vous révélera très rapidement l’honnêteté d’une marque.

 

Se passer de crème solaire, une alternative possible

Il est tout à fait possible de ne pas utiliser de crème solaire, mais vous devrez prendre de grandes précautions pour éviter les insolations et les coups de soleil. Cependant, si vous n’avez pas l’habitude de vous exposer et que votre peau est plutôt claire, nous vous recommandons fortement de coupler les conseils ci-dessous avec l’utilisation d’une crème solaire éco-responsable.

  • Faire le plein de fruits et légumes

La vitamine A, C et E améliorent la microcirculation cutanée, contribuent à la cicatrisation de la peau et luttent contre le vieillissement cellulaire. Elles sont donc idéales pour préparer votre peau au soleil. Au menu: salades de carottes, de mâche, de tomates et farandole de fruits orangés (melon, abricot, orange, nectarine). On privilégie évidemment des fruits et des légumes locaux, de saison et bio si possible pour maximiser les effets!

  • Gommer et nettoyer sa peau

Pour préparer sa peau au soleil, utiliser un gommage doux s’avère être très efficace, surtout pour conserver son bronzage après l’été. Exfolier sa peau permet de se débarrasser des peaux mortes ce qui va accélérer son renouvellement, et favoriser un bronzage uniforme et durable. Un gommage maison au sucre et au miel fera très bien l’affaire mais vous pouvez également vous tourner vers des gommages labellisés bio pour varier les senteurs.

  • S’hydrater et prendre des compléments

Oui ça paraît logique, mais logique ne veut pas dire inefficace. S’hydrater 3 semaines avant votre exposition prolongée en buvant 1,5L d’eau minimum va aider votre corps à mieux synthétiser toute la vitamine D qu’il va recevoir par la suite. Pour préparer votre peau au soleil vous pouvez également prendre des compléments alimentaires à base de bêta carotène et de noyau d’abricot et de rocou. Une cure de 15 jours avant votre exposition devrait suffire à préparer votre métabolisme pour les vacances.

 

Ce guide vous a plu? Chez Ecogarantie®,on vous prépare un mois de juin sous le signe du soleil! Suivez-nous sur Instagram pour découvrir notre comparatif des meilleures crèmes solaires éco-responsables. Nous vous avons également concocté une infographie qui résume nos propos ci-dessus pour vous y retrouver plus facilement et sensibiliser vos proches.

Amélie
Communication manager
Amélie
Communication manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.