Découverte, Interview

Greentalk: Mau, créateur du blog mylilEarth

Mau du blog mylilEarth

Dans cette série d’articles, nous allons découvrir différents “écofluenceurs” à travers des interviews. Un écofluenceur est un créateur de contenu qui sensibilise sa communauté à des contenus écologiques et au passage à un mode de vie eco-friendly.
Aujourd’hui, nous rencontrons Mau, du blog mylilEarth. Il va se présenter et partager son expérience avec la transition écologique. 

A PROPOS DE LUI 

Peux-tu te présenter en quelques lignes? Qui se cache derrière mylilEarth? 

J’aimerais remercier l’équipe d’Ecogarantie pour cette collaboration. J’admire le fait que vous proposiez aux consommateurs des produits naturels et biologiques qui sont durables. 

Je m’appelle Mau, je suis orginaire du Royaume Uni et j’habite au Japon depuis 3  ans. Nous savons tous que voyager nous ouvre à de nouvelles cultures et expériences. Difficile à croire que c’est durant la plus longue pandémie que nous avons jamais connue, mais les gens ont voyagé. Pendant que je voyageais en Australie, en Asie du Sud Est et en Europe, j’ai développé une meilleure compréhension de notre monde et de comment nos actions peuvent impacter l’environnement. 


Quand as-tu commencé mylilEarth et pourquoi? 

MylilEarth a commençé en tant que boutique en ligne en 2019 avec tout ce qu’il faut pour la maison et l’hygiène, le tout sans plastique. MylilEarth aime beaucoup de choses dans la vie, nées de la frustration et de la consternation. Pendant mes voyages, la chose qui m’a frappée,  c’est la pollution plastique et comment nos actions ont un impact destructeur sur l’environnement.  

Plus tôt cette année, mylilEarth est devenu un blog. Bien qu’il y avait une forte demande pour les produits sans plastique, j’ai remarqué que les gens étaient plus intéressés par la recherche d’informations qui pourraient les aider à vivre de manière plus durable. 

Il y a beaucoup d’informations sur le changement climatique et il y a des personnes incroyables qui partagent leurs connaissances à propos du monde en mutation. De la même manière qu’il y a beaucoup d’entreprises qui tentent de pratiquer le greenwashing avec leurs marques trompeuses. 

Au fil du temps, mon blog a gagné en notoriété et il est devenu une bonne référence pour les personnes qui recherchent des astuces ou des informations factuelles. Donc, j’ai vu ça comme une vocation et j’ai continué à sensibiliser à travers mes posts sur le blog. 

 

INSTAGRAM & SON BLOG

As-tu une activité ou un travail en plus d’Instagram et de ton blog?
Si oui, est-ce difficile de combiner les deux? 

En ce moment, j’enseigne l’anglais au Japon mais mylilEarth est assurément l’endroit où je sens que je peux partager ma passion pour préconiser des actions pour le climat dans le monde et partager des informations qui aident les gens à vivre plus sainement et durablement. 

Il y a des jours où je sens que je suis à la traîne ou que je ne fais pas assez mais je pense fermement qu’y aller progressivement c’est mieux que de ne rien faire du tout. 


Où trouves-tu l’inspiration pour écrire sur autant de sujets?
Quels sont tes comptes Instagram “green” préférés? 

En ce qui concerne mes comptes Instagram “green” préférés, c’est une question difficile. Comme j’ai dit, il y a beaucoup de personnes talenteuses qui font des choix incroyables dans le domaine de l’action climatique et de l’activisme environemental.  En ce moment, deux des “écofluenceurs” que je suis et dont je m’inspire beaucoup sont mindful. living.a par Ally et The Zero Waste Guide. 

Je suis adepte du jardinage et de l’auto-suffisance et mindful. living.a propose des idées pour cultiver des herbes surtout si vous vivez dans un petit appartement comme moi. Tandis que The Zero Waste Guide que j’ai récemment découvert a énormément d’abonnés. Leur astuces et informations sont compréhensibles et ils nous apprennent des techniques simples que nous pouvons intégrer dans nos vies quotidiennes sans qu’il y ait de changement drastique. 

 

ENVIRONNEMENT & ÉCOLOGIE

Selon toi, qu’est-ce qui est le plus difficile quand tu essayes de réduire tes déchêts et d’adopter un mode de vie plus écologique? Et à l’inverse, qu’est-ce qui est plus simple? 

Prendre des grandes décisions ou faire face à un changement dans la vie est difficile, en grandissant nous devenons habitués à nos routines. Par conséquent, c’est un challenge de changer notre manière de penser. Comme beaucoup de personnes, au début, j’étais noyé d’informations sur comment nous devrions vivre de manière plus eco-friendly, et c’est devenu challengeant de différencier les bons conseils des fausses informations. Et c’est pourquoi j’ai réalisé que j’avais besoin de créer mylilEarth, pour partager les vraies journées de personnes de tous les jours. Vous seriez étonnés du nombre de bons conseils qu’il y a derrière une recherche Google.  

Ce que j’ai trouvé le plus difficile en réduisant mes déchets et en allant vers une vie plus durable, c’est de réduire le plastique. Je pense que vos lecteurs seront d’accord avec moi là dessus. Eviter entièrement le plastique est pratiquement impossible avec le système actuel mais on peut commencer en éliminant le plastique à usage unique. 

De plus, chaque pays a sa propre politique quand on parle de réduction et de gestion des déchets plastiques. Certains pays sont plus proactifs sur la gestion des déchets plastiques, comme le Rwanda qui a fait de l’environnement une des ses priorités après le terrible génocide de 1994. Plus récemment le Canada a annoncé qu’ils allaient se concentrer sur une économie circulaire.  

La politique change et les gouvernements qui feront de la protection environnementale une priorité rendront les choses plus simples pour que l’on adopte un mode de vie eco-friendly. Cependant, comme nous le savons, les changements de politiques sont longs, nous ne pouvons pas rester là à rien faire en attendant que les gouvernements promulguent de nouvelles lois. 

La clé est de procéder par petites étapes. Par exemple, apporter vos propres récipients à la place d’utiliser des contenants à usage unique fournis par les magasins ou troquer vos rasoirs à usage unique pour des rasoirs en inox. 

Et n’oubliez pas que c’est votre parcours, le plus important étant de consommer de manière durable et consciente. 


Prêtes-tu attention aux labels écologiques lorsque tu achètes des produits d’hygiène, ménagers ou des cosmétiques? Pourquoi? Fais-tu plus attention lorsque c’est de la nourriture? 

Pour être honnête, je ne prêtais pas trop attention aux labels pour les soins d’hygiène, mais maintenant que je connais le merveilleux travail d’Ecogarantie, ça ouvre mes perspectives. 

Je prête certainement plus attention aux labels pour la nourriture car je veux savoir ce que je consomme, si le produit est d’origine biologique. Néanmoins, je pense désormais faire plus attention aux ingrédients chimiques présents dans les produits d’hygiène. 

Je suis sensible à votre campagne pour sensibiliser au sujet des ingrédients utilisés dans nos produits quotidiens. Nous ne sommes pas toujours conscients que certains produits ont des conséquences néfastes pour l’environnement et la santé. 


Si tu pouvais donner un conseil aux personnes qui souhaitent commencer à changer leurs habitudes et prendre soin de notre planète, quel serait-il? 

Les petites étapes mènent certainement vers de plus grandes réussites. On dit que les mauvaises habitudes ont la vie dure, vous n’allez pas devenir un “eco-warrior” dans l’immédiat, il y aura des obstacles et vous serez confrontés à de nombreux négationnistes du changement climatique. 

Cependant, vous pouvez devenir un consommateur conscient en utilisant des produits labellisés Ecogarantie qui sont eco-friendly. Soyez une inspiration pour les autres et le reste suivra. 


Merci beaucoup Mau pour cet échange intéressant! 
Vous pouvez le suivre sur Instagram et sur son blog. 

 

Mathilde
Social Media & Public Relations Manager
Mathilde
Social Media & Public Relations Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin