Interview, Transition

Greentalk n°5 : Margaux, créatrice de Transitiongreen et Community Manager

Greentalk article FR Transitiongreen

Dans cette série d’articles, nous découvrons différents “écofluenceurs” à travers des interviews. Un écofluenceur est un créateur de contenu qui sensibilise sa communauté à des contenus écologiques et au passage à un mode de vie eco-friendly. Aujourd’hui, nous rencontrons Margaux, créatrice du compte Instagram et site internet Transition Green. Véritable experte du digital, Margaux est sur tous les fronts pour découvrir les dernières tendances green et proposer un contenu toujours plus créatif. Apprenons à la connaître!

A PROPOS D’ELLE

Peux-tu te présenter en quelques lignes? Qui se cache derrière Transition Green ?

Derrière Transition Green se cache Margaux, 27 ans, créatrice de contenu et Community Manager en Freelance. C’est un exercice assez difficile que de se présenter et parler de soi mais si je devais me définir, je dirais que je suis créative depuis ma plus tendre enfance. La photographie et l’art visuel m’ont toujours attirés et j’ai la chance de pouvoir mettre en avant ces 2 passions sur mes réseaux sociaux et notamment mon compte Instagram @transitiongreen et mon site internet transitiongreen.fr. Je suis également une grande amoureuse de l’heure dorée et de tous les petits plaisirs du quotidien comme une belle lumière, des fleurs fraîches, un bon plat gourmand ou un moment avec mes proches.

Quand as-tu commencé Transitiongreen et pourquoi ?

Transition Green a maintenant 2 ans et demi. J’ai créé en septembre 2019 ma page Instagram sans vraiment savoir où ça allait m’amener mais avec la volonté de partager ma démarche vers le naturel. Par le biais des réseaux sociaux, je savais que je pourrais à la fois partager mon aventure green mais aussi en apprendre beaucoup sur le sujet.

Avec le temps et les mois passants, Transition Green a grandi et le confinement a été propice à développer une belle communauté digitale. Petit à petit, j’ai réussi à allier à la fois ma passion pour la photo et l’art visuel tout en y mêlant mes compétences en communication digitale et tout cela autour de ma transition green. Le métier de créatrice de contenu en Freelance s’est alors tout naturellement proposé à moi et je m’y épanouie pleinement depuis plus d’un an maintenant !

As-tu eu un déclic pour passer à un mode de vie plus éco-friendly ?

Le déclic s’est fait à la fin de mes études. Je me suis naturellement tournée vers des cosmétiques plus sains. C’était important pour moi de mettre des produits clean sur ma peau. J’ai alors très vite fait le rapprochement avec la nature en comprenant que ce qui était mauvais pour ma peau l’était aussi pour l’environnement et inversement.

Par la suite, je suis partie plusieurs mois en Amérique du Nord et là… gros déclic ! J’ai vu les dégâts de l’homme sur certains paysages canadiens ainsi que son impact sur les animaux. La culture canadienne est relativement avancée sur l’éco-responsabilité. Petit à petit, ça m’a ouvert les yeux. Au retour de mon roadtrip, je me suis dis que c’était le moment d’en parler autour de moi, de sensibiliser et de créer mon compte Instagram @transitiongreen.

 

A PROPOS DE SES ACTIVITÉS

Exerces-tu une activité en dehors de ton blog et Instagram ? Si oui, quelle est-elle et n’est-ce pas difficile de combiner les deux ?

En dehors de mon blog et des réseaux sociaux, je suis Community Manager. Je baigne donc constamment dans l’univers du digital et je dois dire que je suis heureuse ainsi.

Cela me correspond bien même si ce n’est pas toujours évident de couper des réseaux sociaux mais avec le temps, j’arrive à mieux m’organiser.

Où trouves-tu l’inspiration pour écrire sur autant de sujets ?

L’univers green est très vaste. On peut parler de mode, de cosmétiques, de développement durable, d’alimentation et j’en passe. C’est ce que j’aime dans cet univers, sa diversité et puis c’est un sujet qui doit parler à tous. Il y a donc beaucoup de travail à faire pour sensibiliser le plus de personnes possible.

Quels sont tes comptes Instagram, lectures, podcasts “green” préférés ?

S’il ne faut en citer que quelques-uns, je dirais ceux de: @mangoandsalt, @iznowgood, @vicplusgreen, @goodmorninglau, @unpeuplusgreen, @unevieresponsable, @koraii_.

J’aime suivre leurs univers à la fois green, slow et bienveillant. De vrais pépites que je vous invite à suivre sans modération !

Je ne suis pas une experte en podcasts alors je passe mon tour pour ce format. En revanche, je vous conseille de visionner les vidéos décryptages de Céline (@iznowgood) qui sont une vraie mine d’informations pour mieux comprendre la mode responsable et le greenwashing dans ce domaine.

Pour les livres, j’ai aimé lire ceux d’Hugo Clément qui sont à la fois « choc » et nécessaires. J’aime aussi lire régulièrement les articles et ebooks des marques engagées que je suis au quotidien ou encore ceux de Natura Sciences.

J’en profite d’ailleurs pour citer une phrase que ma meilleure amie me répète régulièrement qui est « Le savoir, c’est le pouvoir. »

 

A PROPOS DE SES ENGAGEMENTS DURABLES

Quels sont les principaux gestes que tu réalises au quotidien pour prendre soin de notre planète ?

Cela va peut-être paraître bateau mais manger de saison, boire l’eau du robinet, trier mes déchets, faire attention à ma consommation d’énergie, mettre mes vêtements au sale quand ils sont vraiment sales, trouver des astuces pour ne jamais jeter de nourriture, éliminer petit à petit le plastique autour de moi et puis sensibiliser mon entourage et ma communauté bien sûr.

Selon toi, qu’est-ce qui est le plus difficile quand tu essayes de réduire tes déchets et d’adopter un mode de vie plus écologique ?

L’idée de ne jamais faire assez. Quand on se tourne vers un mode de vie plus écologique, on veut faire de son mieux et aller toujours plus loin. On tombe très vite dans un système de culpabilisation et c’est un sentiment que je mets beaucoup en avant sur mes réseaux sociaux. L’important est de faire de son mieux certes mais sans oublier d’aller à son rythme. Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin. On a donc tous notre rôle à jouer pour un monde plus durable et n’oublions pas que chaque geste compte !

Prêtes-tu attention aux labels écologiques lorsque tu achètes des produits d’hygiène, ménagers ou des cosmétiques ? Pourquoi ?

Oui et non dans la mesure où il faut bien se renseigner en amont de ce qui se cache derrière ces labels. Par exemple, dans le monde du textile, cela dépend des causes que l’on souhaite soutenir : les conditions de travail, la matière première etc. Il existe plusieurs labels avec des problématiques différentes. Je vous glisse mon article sur le sujet pour en apprendre davantage sur ces derniers : https://transitiongreen.fr/marque-ethique-en-2022/.

De plus, certains labels peuvent être bien sur le papier et moins intéressants dans le fond. C’est pourquoi il ne faut jamais oublier de bien se renseigner et de connaître ses valeurs et celles que l’on souhaite partager !

Quelle est ton astuce zéro déchet ou green préférée ?

Pas évident car il y en a beaucoup, mais le savon solide. C’est une astuce tellement simple à mettre en place quand on y pense et elle a un aspect non négligeable : arrêter les bidons de gel douche. C’est vraiment le petit geste simple mais efficace par excellence !

 

UN DERNIER MOT

Si tu pouvais donner un conseil aux personnes qui souhaitent commencer à changer leurs habitudes et prendre soin de notre planète, quel serait-il ?

Allez à votre rythme ! Cela ne sert à rien de vouloir tout changer d’un coup, de faire comme les autres et d’aller contre ses besoins et envies. C’est même contre-productif selon moi. Petit à petit, l’oiseau fait son nid dans le monde du green !

Merci à Margaux de Transition Green pour cet échange! Nous avons pu voir l’importance du digital et des réseaux sociaux pour sensibiliser une communauté à une belle cause. Vous pouvez retrouver Margaux sur son compte Instagram et sur son site internet.

Mathilde
Social Media & Public Relations Manager
Mathilde
Social Media & Public Relations Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.