L’octocrylène: un composant dangereux présent dans vos cosmétiques

Pointé du doigt par le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et Sorbonne Université, l’octocrylène fait débat depuis peu. En effet, avec le temps, ce composant synthétique se transformerait dans les flacons et deviendrait très dangereux pour la santé. Mais alors, quels sont les risques ? Quels sont les produits concernés ?  Comment l’éviter ? Nous allons décrypter cette étude pour vous aider à comprendre les dangers encourus. 

Qu’est-ce que l’octocrylène et que révèle l’étude du CNRS ?

L’octocrylène est un filtre organique de protection solaire très souvent utilisé pour fabriquer des crèmes solaires et crèmes anti-âge. Il est constitué de composés de carbone. Il absorbe en majorité les rayons UVB qui sont responsables du bronzage, des coups de soleil et des cancers de la peau. 

Alors qu’il est souvent présent dans les crèmes solaires et anti-âge, l’octocrylène peut également se trouver dans certaines crèmes hydratantes, shampoings et autobronzants. 

Les produits qui contiennent de l’octocrylène sont répandus et sont aussi bien vendus en grande surface qu’en pharmacie. 

Ce lundi 08 Mars, une étude inédite menée par des chercheurs du CNRS et de la Sorbonne Université a révélé les dangers engendrés par ce composant présent dans de nombreux produits. Avec le temps, quand le produit vieillit, l’octocrylène se dégraderait et se transformerait en benzophénone. Il faut savoir que le benzophénone est une substance connue pour être un perturbateur endocrinien particulièrement cancérigène. 

Mais comment les chercheurs ont-ils pu arriver à une telle conclusion ? 

Pour mener à bien leur étude, les produits testés ont subi un procédé de vieillissement accéléré aux Etats Unis. Ce procédé équivaut à un an passé à température ambiante dans des conditions tout à fait normales. Ils ont ensuite été analysés à l’aide d’un spectromètre. Les chercheurs confient qu’au départ, il y avait très peu de benzophénone dans les produits. Mais peu à peu, avec le vieillissement, le développement s’accélère et le produit peut atteindre jusqu’à 200% de benzophénone.  

Quels sont les dangers et les conséquences de la présence d’octocrylène?

Paradoxalement, alors que l’octocrylène est censé absorber les rayons du soleil  responsables du cancer de la peau pour nous en protéger, il peut nous exposer à ces risques.

Les produits qui ont vieilli avec de l’octocrylène représentent une menace importante aussi bien pour la santé que l’environnement. Les dangers sont à connaître et à prendre sérieusement en compte. En plus d’être cancérigène, l’octocrylène peut être toxique pour la reproduction. Il peut également être un sérieux perturbateur métabolique et endocrinien pour l’homme. La substance est très facilement absorbée par la peau, ce qui est encore plus inquiétant. 

Chez l’animal, l’exposition à ce composant provoquerait des cancers du foie, des lymphomes et des problèmes dermatologiques. 

En ce qui concerne l’environnement, l’octocrylène serait nocif pour la vie marine, en particulier pour les coraux. C’est d’ailleurs pourquoi certaines îles avec des récifs coralliens ont interdit le composant dans leurs produits solaires. 

Bien entendu, la menace de l’octocrylène ne doit pas vous empêcher de vous protéger du soleil, bien au contraire. S’exposer au soleil sans protection est tout aussi dangereux et peut provoquer de graves problèmes de peau. 

Alors que les dangers sont bel et bien présents, tous les consommateurs peuvent désormais faire plus attention au moment d’acheter. Quelques gestes simples permettent d’éviter les substances nocives et les dangers potentiels. 

Comment éviter les risques en cosmétique ?

Afin d’éviter tout risque, nous vous invitons grandement à lire les étiquettes au dos des produits. Sur la liste INCI (Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques), tout doit être indiqué. L’octocrylène doit obligatoirement figurer dans la liste des ingrédients présents sur l’emballage du produit. Si vous le voyez écrit, fuyez! 

Aussi, nous vous recommandons de ne pas dépasser la date de péremption des produits. Ce conseil est valable pour les cosmétiques en règle générale. Une fois la date passée, les ingrédients à l’intérieur commencent à se dégrader. Cela peut provoquer des problèmes dermatologiques.
Pour savoir si votre produit est périmé ou non, vous pouvez vous référer à la mention de la date de durabilité minimale qui doit obligatoirement figurer sur l’emballage. Il peut s’agir d’une date de péremption classique que l’on trouve sur n’importe quel produit. Mais ce qui est plus répandu pour les cosmétiques, c’est la PAO, Période Après Ouverture. C’est un symbole représentant un pot de crème ouvert accompagné du nombre de mois. Il s’agit du délai durant lequel vous pouvez utiliser le produit sans danger.

Pour trouver un produit sans risque, vous pouvez vous tourner vers des produits biologiques certifiés qui sont soumis à un cahier des charges strict. Les composants chimiques sont interdits et les ingrédients sont d’origine naturelle. Vous ne trouverez pas d’octocrylène ou d’autres substances chimiques nocives dans ce genre de produits.  

L’étude menée par le CNRS et Sorbonne Université sur l’octocrylène nous prouve que nous ne connaissons pas forcément les ingrédients des cosmétiques que l’on utilise quotidiennement. Des dangers que l’on ne soupçonnait pas présentent des menaces pour notre santé et l’environnement. Le mieux est de choisir des produits de qualité qui, par leur certification et l’origine des ingrédients ne vous causeront pas de problème. Ils prendront simplement soin de vous comme doit normalement le faire un soin pour la peau!

2021-03-11T14:58:00+01:00mars 11, 2021|Cosmétiques, Labels, Produits écologiques|0 commentaire

Laisser un commentaire

Go to Top